Il faus fouter la paix à notre Sidiki Diabaté

Depuis quelques mois, l’artiste international malien Sidiki Diabaté fait l’objet de plusieurs critiques non justifiées sur son vocabulaire.

En afrique et particulièrement en côte d’ivoire, l’artiste est vu comme le plus grand ennemis des phrases corretes alors qu’il fait la fierté de tout un peuple. Partout sur les réseaux sociaux, les posts pleuvent contre lui. Beaucoup de jeunes sans ambitions avec zero (O F) en poches le suivent de près pour relayer ses erreurs.

Mais le paradoxe est que les auteurs de critiques acerbes ne peuvent pas prouver leur compétences ou leurs resultats dans leur postures de “Super intellectuel” (Toubaboukafô ba). Il est même sûr qu’ils regardent le dictionnaire avant de confirmer les erreurs de Sidiki.

Ce qui est important de faire savoir aux détracteurs de l’homme de 27 ans, c’est que Sidiki est artiste et non un instituteur. La vie est une question d’objectif et celui de l’artiste, n’est certainement pas de devenir Appolinaire ou Senghor mais Michel Jackson ou Salif Keita.

A ce stade, on peut affirmer qu’il est sur la bonne voie car il demeure le plus grand artiste international malien de sa génération. Quel est ton bilan, toi qui le critiques? ZERO.

Il est passé partout avec le drapeau malien et son talent hors norme pour seduire des millions de personnes. Le metier du jeune multimillionnaire, etant de combiner des sons suivant certaines règles (pas vocabulaire) afin de le rendre agréable à ecouter et il le fait bien, pardon très bien.

Il est claire que les personnes sont libres de s’aimer ou de ne pas s’aimer mais les uns et les autres doivent être objectifs dans le jugement.

En fin, nous demandons aux ivoiriens et aux maliens complexés de foutre la paix à notre Sidiki Diabaté.

Jetez aussi un coup d’œil par ici ...

0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *